L’équipe de la Fabrique consulaire

Les coordinateurs

Arnaud Bartolomei

Mathieu Grenet

Fabrice Jesné

Jörg Ulbert

 

Les auteurs

Marcella Aglietti è professore ordinario di storia delle istituzioni politiche presso il Dipartimento di Scienze politiche dell’Università di Pisa. Ha al suo attivo saggi e monografie sui temi della storia consolare, della cittadinanza e delle “istituzioni di confine” frutto di collaborazioni di ricerca in Italia, Spagna e Francia.

Paul-Emmanuel Babin est doctorant en histoire du droit à l’Université de Lille (Centre d’Histoire Judiciaire). Sa thèse, sous la direction de Florence Renucci, porte sur le Front judiciaire franco-belge pendant la guerre d’Algérie. Ses recherches bénéficient d’une approche pluridisciplinaire grâce à ses deux licences et masters successifs en histoire contemporaine et en droit pénal. Il est l’auteur d’un article récent intitulé “Les avocats du FLN, une approche genrée” (Clio@Themis) et d’un article à paraître en 2024 intitulé “Adolfo Kaminsky (1925-2023), faussaire et humaniste. D’une résistance à l’autre” (Témoigner). Il est également l’auteur de plusieurs travaux sur Cécile Draps, première femme avocate au barreau de la Cour de Cassation en Belgique (La Conférence, 2022 ; à paraître en 2024). Outre ses fonctions d’enseignement en Histoire du droit et en Histoire des Institutions, il est membre du comité de rédaction du Maitron-Afrique. Paul-Emmanuel Babin est également co-auteur de plusieurs ouvrages, dont le manuel de l’Agrégation d’histoire Les sociétés africaines et le monde (Atlande, 2022) et Histoire de la prison cellulaire de Douai-Cuincy de son ouverture en 1907 à nos jours, écrit pour le Ministère de la Justice.

Paul-Emmanuel Babin is a PhD student in Legal History at the University of Lille. His thesis, under the supervision of Florence Renucci, focuses on the Franco-Belgian Judicial Front during the Algerian War. His research benefits from a multidisciplinary approach thanks to his two successive bachelor and master degrees in Contemporary History and Criminal Law. He is the author of a recent article entitled “Les avocates du FLN, une approche genrée” (Clio@Themis) and an article to be published in 2024 entitled “Adolfo Kaminsky (1925-2023), faussaire et humaniste. D’une résistance à l’autre” (Témoigner). In addition to his teaching duties in History of Law and Institutional History, he is a member of the editorial committee of Maitron-Afrique. Paul-Emmanuel Babin is also the co-author of several books, including the textbook for the History Agrégation Les sociétés africaines et le monde (Atlande, 2022) and Histoire de la prison cellulaire de Douai-Cuincy de son ouverture en 1907 à nos jours, written for the French Ministry of Justice.

Renaud Dorlhiac est membre associé du Cetobac de l’EHESS et professeur associé de l’IEP de Toulouse. Il exerce actuellement les fonctions de conseiller politique à l’ambassade de France en Albanie. Centrés sur les Balkans, ses travaux portent plus particulièrement sur l’Histoire et la mémoire de la Première Guerre mondiale, le fait militaire et paramilitaire, ainsi que les constructions identitaires à la fin des empires.

Francesco Saggiorato è dottorando borsista all’Università di Roma Tor Vergata e l’Université Paris 1 – IHMC. È affiliato all’Institut Convergences Migrations ed è membro del Laboratorio di ricerca Ergastulum: Istituzioni, Spazi e Pratiche carcerarie nell’Italia moderna e contemporanea. Tra le sue recenti pubblicazioni si segnalano: Un’instabile pluralità poliziesca: le controverse relazioni tra la prefettura dell’Arno e la direzione generale della polizia nella Toscana napoleonica in «Società e storia» (2019) e De l’Apennin aux Maremmes: le processus de réglementation de la mobilité transfrontalière à l’époque napoléonienne in «Rives méditerranéennes» (2019).

Hugo Vermeren è dottore di storia contemporanea e membro dell’Ecole Française de Rome. Specialista della colonizzazione del Maghreb, delle migrazioni internazionali e delle società marittime, ha pubblicato Les Italiens à Bône (1865-1940). Migrations méditerranéennes et colonisation de peuplement en Algérie (Rome, 2017).

Gong Zhang est doctorant rattaché au Centre d’études sur la Chine moderne et contemporaine (CECMC) à l’École des Hautes Études en Sciences Sociales (EHESS) et maître de langue étrangère à Sorbonne Université. Il prépare actuellement une thèse portant sur le rôle des interprètes diplomatiques français et chinois dans les relations des deux pays au XIXe siècle, intitulé « Les réseaux sinophiles dans le Quai d’Orsay et les relations franco-chinoise du XIXe siècle (1855-1895) ».

 

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search